ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

Affectation du Général Christian KONGOLO KAMBALE au Sud-kivu, il ya de quoi à se frotter les mains ( Oswald RUBASHA)

La nouvelle mise en place au sein de la Police Nationale Congolaise par ordonnances du Président de la République Félix Tshisekedi sucite des réactions au sein de la classe sociale.C’est le cas du choix pour la province du Sud Kivu du Général Christian Kongolo Kambale qui semble être bien accueilli par ceux qui ont connu ce vaillant officier congolais qui ne cesse de laisser des traces qui honorent son engagement pour la République partout où le devoir l’oblige.

* »Dans son parcours professionnel, cet officier calme, rigoureux et efficace est toujours à l’écoute et proche des hommes sous son commandement tout comme les populations bénéficiaires de ses services. Son souci pour la sécurité des populations n’est pas à démontrer.Après son court passage au Sud Kivu au moment où il assumait l’intérim de la PNC sud kivu, la population avait découvert en lui l’homme des situations difficiles et surtout de proximité, téléphone toujours disponible en tout temps pour répondre aux multiples sollicitations nocturnes comme diurnes des populations »;* déclare monsieur Oswald RUBASHA.

En poursuite du témoigne,selon Oswald Rubasha, acteur de la société civile du Sud Kivu, plus de 10 ans,il a travaillé avec cet officier supérieur de la police nationale congolaise comme des experts au sein du MARAC-CEEAC, qui est le Mécanisme d’Alerte Rapide en Afrique Centrale de la Communauté Économique des États d’Afrique Centrale. Représentant, à l’époque, le gouvernement congolais dans ce mécanisme régional qui traite des questions de paix et sécurité, ses analyses laissent cet ancien rapporteur du bureau de coordination de la société civile du sud-Kivu avec un bon souvenir :

* » Nous avons participé avec lui dans beaucoup de conférences au compte du MARAC-CEEAC. Ses analyses et ses propositions sur les dynamiques des crises cycliques dans la région ont toujours été pertinentes. C’est donc quelqu’un qui maîtrise les enjeux de la région et ses défis. Il connaît le jeu et les joueurs.Nous espérons en son entrée rapide en fonction à Bukavu où des défis majeurs l’attendent, heureusement que c’est un véritable poisson dans l’eau, il vient donc dans une zone qu’il maîtrise et la population peut lui reserver un accueil digne »*; espère Oswald RUBASHA.

About Author