ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

Attaque de l’avion de chasse par le Rwanda: Congolaises et congolais, l’heure est grave. Levons-nous pour défendre notre mère patrie (NDSCI)

La Nouvelle Dynamique de la société civile appelle au Patriotisme face à l’agression rwandaise et invite le Chef de l’Etat d’user de ses prérogatives constitutionnelles pour la défense du pays.

Dans un communiqué ce mercredi 25 Janvier 2023, cette structure citoyenne de par son président national, Jean Chrysostome KIJANA  estime que l’attaque du pouvoir rwandais de par le missile à l’égard de l’avion de chasse de la RDC est une provocation.

‘’La NDSCI, exhorte le Président de la République, Chef de l’État  et Commandant Suprême à tirer toutes les leçons de ces incessants échecs  diplomatiques et de se retourner vers son peuple, dans un élan d’unité et solidarité nationale pour lancer officiellement la mobilisation et la résistance populaire afin que le peuple congolais puisse en découdre une fois pour toute avec ces humiliations qui n’ont que trop durer’’ ; alerte-t-il.

Et de poursuivre :

‘’La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, déplore et condamne avec force l’attaque ce 24 janvier à partir du sol rwandais d’un avion de guerre des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, FARDC.Cet énième acte belliqueux du Rwanda vient confirmer, s’il en était encore besoin, l’agression armée dont est victime la RDC de la part de ce pays voisin.’’

Cette structure citoyenne note que cette attaque du Rwanda coïncide avec la grande offensive déclenchée par ses unités et leurs mèches du M23 dans les localités et zones autour de Kitshanga au Nord-Kivu.

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RD Congo dit suivre avec inquiétude la détérioration de la situation sécuritaire dans la Province du Nord-Kivu où la guerre d’agression que mènent le Rwanda et l’Ouganda avec leurs marionnettes et terroristes du M23 ne cesse de prendre des allures généralisées et de plus en plus préoccupante.

‘’La NDSCI constate très amèrement que tous les processus de paix en cours, notamment ceux dits de Luanda et de Nairobi ont  lamentablement échoué et n’ont plus de raison d’être, étant donné que tous les pays membres de l’EAC ne jouent pas un franc jeu et sont beaucoup plus du côté des agresseurs que de la RD Congo’’; ajoute KIJANA.

A rappeler qu’un tir d’obus lancé à partir du Rwanda et visant l’avion de chasse du type Sukhoi a provoqué une panique la soirée du mardi 24 Janvier 2023 dans la ville de Goma au Nord-Kivu.

Selon la Radio Okapi, cette détonation entendue provenait d’une arme lourde tirée à partir de la ville rwandaise voisine de Gisenyi (Rubavu).

Quelques minutes plus tard, le gouvernement rwandais a publié un communiqué accusant l’aéronef congolais d’avoir violé son espace aérien. Sans plus de détails, Kigali affirme qu’il a pris des mesures défensives à la suite de ce qu’il qualifie de « troisième acte du genre » depuis le début du mois. Les autorités rwandaises concluent leur communiqué en demandant à Kinshasa d’« arrêter cette agression ».

De son côté, le Gouvernement congolais rejette toutes les accusations de survol de l’espace aérien rwandais. Le gouvernement congolais parle d’« une énième attaque du Rwanda et d’une action délibérée d’agression qui équivaut à un acte de guerre ». 

Par Jeannot KALENGA

About Author