ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

Culture : Darel LONGUNDU, l’homme qui jure à la  chorégraphie ?

Le chorégraphe Darel LONGUNDU

De son nom complet DAREL LONGUNDU Dieu Merci, l’artiste qui jure contribuer jour et nuit à la prise au poids de la danse chorégraphique dans la province du Sud-Kivu.

Ce premier fils  de  la fratrie de quatre enfants du couple Joseph et Yoha vivants attire sa passion vers la profession chaque jour passe dans la ville de Bukavu.

A moins de trente ans, le Chorégraphe Darel est persuadé de suivre le chemin de la liberté de révéler des antivaleurs qui gangrènent sa communauté.

«  En embrassant la chorégraphie, je m’imagine que le message véhiculé doit être la réalité vécue au sein de notre communauté. Comme efforts fournis, je mène des recherches sur les causes et conséquences des antivaleurs observées A cela, il s’avère toujours indispensable d’échanger avec des collègues artistes aussi pour détecter la base du frein de changement malgré leur implication artistiques » ; nous confie l’artiste.

Bien entendu qu’il passe plus d’heures de ses journées à la quête des sujets à aborder pour demeurer un acteur de changement dans cette ville qui, la culture n’est pas du tout l’apanage de la jeunesse en particulier et des générations succinctes.

L’homme à coiffure artistique et des yeux piquants laisse croire que les obstacles sont l’origine de ses inspirations spectaculaires.

«  En terme d’obstacles, je dirai que cela est normal parce que s’il n y a pas d’obstacles, il n’y aura pas de créatif en tant qu’artiste » ; ajoute Darel LONGUNDU.

Confiant d’être bénéficiaire de l’admiration du public à ses multiples prestations, l’artiste s’engage d’être pionnier d’un éventuel espace réservé uniquement à la chorégraphie dans l’avenir :

« Comme je suis artiste danseur chorégraphe, je vise à avoir un espace dans lequel les artistes seront libres de s’exprimer et de mettre en place la création et leur diffusion. Mon engagement est de faire de la danse un métier de valeur dans notre pays, que les gens arrivent à respecter les artistes danseurs »

Avec pour slogan ‘’ tout est réel’’, le chorégraphe Dareel croit fermement être inspiré par la communauté dans laquelle il vit et aspire rencontrer chaque minute des nouvelles figures.

La chorégraphie du grec ancien χορεία / khoreía signifiant « danse en chœur » et γραφή / graphế signifiant « écriture » est l’art de composer des danses et des ballets, principalement pour la scène, au moyen de pas et de figures.

Le premier à avoir utilisé le terme « chorégraphie » est le maître à danser Raoul Feuillet dans son traité paru en 1700 : Chorégraphie, ou l’art de décrire la danse par caractères, figures et signes démonstratifs. Le terme désignait alors le système de notation de la danse qu’il avait mise au point

Pour résumer, seul ou avec ses interprètes, le chorégraphe organise l’espace et structure les mouvements au moyen d’un vocabulaire personnel puisé dans l’infinie variété des capacités cinétiques du corps humain, dans le but de communiquer une idée, un sentiment, une émotion, une situation.

Par A.K

About Author