ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

En rappel des héros Lumumba et Mzee Kabila : les sociétés civiles des Goma et de Bukavu glissent leur aspiration patriotique au Président Félix Tshisekedi

Les société civiles des villes de Goma et de Bukavu exprime leur ultime desiderata patriotique à l’occasion de la commémoration des assassinats de deux héros nationaux de la République Démocratique du Congo.

Il s’agit respectueusement de Emery Patrice Lumumba le 17 janvier 1961 en sa qualité du premier Premier-Ministre et de Mzee Laurent Désiré Kabila comme Président de la République.

Dans une correspondance rédigée le 16 Janvier et révélée à la presse mardi 17 janvier 2023, ces deux structures citoyennes des chefs-lieux des provinces du Nord-Kivu et du sud-Kivu croient à l’implication du garant delà nation pour officialiser les crimes commis en RDC.

 « Destruction de quelques monuments inutiles sur notre territoire national qui falsifient notre histoire commune et qui ont été construits sur base des motivations inavouées jusqu’à ce jour, le cas du monument de la Ville de Bukavu à la place de l’indépendance en est une illustration éloquente ; » déclarent-ils.

Ils suggèrent la construction du mémorial et/ou musées dans les villes et cités où il y a eu des massacres.

C’est entre autres Beni territoire (Maimoya et Eringeti), Beni-Ville (pour les massacres de Rwangoma et Ngadi), Kanyabayonga (pour les massacres de Miriki, Luhanga, Buleusa et dans le Parc National de Virunga), Kishishe, Mambasa, Yumbi, Kasika, Makobola, Kanyola, Nindja, Kwamouth et partout ailleurs où des exactions ont été commises.

Monsieur Jackson KALIMBA et Marrion NGAVHO KAMBALE respectivement présidents de la société civile de Bukavu et de Goma justifient leur demande pour le fait que c’est depuis plus de deux décennies que la République Démocratique du Congo fait objet d’une succession des guerres dans sa partie orientale.

Par ailleurs,ils estiment opportun que les dates du 04, 16 et 17 Janvier soient consacrées aux célebrations et recueillements pour des vaillants martyrs.

Parmi eux, il sied de citer Patrice Emery LUMUMBA, Laurent Désiré KABILA, Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, le Colonnel Mamadou NDALA MUSTAFA, le Général Lucien BAUMA AMBAMBA, Colonel Mamadou NDALA MUSTAFA et tous les millions de congolais morts directement ou indirectement pour ces conflits de guerre depuis 1993.

« La mobilisation communautaire nationale, internationale et la diaspora pour que les Nations-Unies reconnaissent nos morts, la dénonciation des crimes commis pour que la vérité soit connue sur les massacres sous forme de génocide voilé en RDC ;Les activités de cohésion sociale et de consolidation de la paix ainsi que la campagne sur la lutte contre les messages de haine (Xénophobie), des initiatives courageuses du gouvernement visant à trouver des solutions durables aux conflits communautaires ; » insiste t-ils.

 A noter que cette campagne visant la prise en charge des victimes de ces massacres, ce deux structures citoyennes exhortent l’implication de tous les congolais sans discrimination pour la réalisation de cette campagne qui nécessite une grande mobilisation tant au niveau national qu’international.

Par Jeannot Kalenga

About Author