ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

Entrée des troupes burundaises sur le sol congolais: La NDSCI tacle le pouvoir Tshisekediste et en appelle à la vigilance citoyenne

Quelques heures après l’entrée des troupes burundaises sur le sol de la République Démocratique du Congo, le cordon ne semble pas s’accorder non au sein de la classe politique, mais aussi dans la classe sociale.

Dans une déclaration signée ce mardi 16 Août par son président national, la Nouvelle Dynamique de la Société civile NDSCI en sigle se montre farouche à cet accord du gouvernement congolais.

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile rappelle que dans sa lettre ouverte du 17 Juin 2022 adressée au Chef de l’Etat congolais en la personne de Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, elle avait exprimé son rejet total de tout accord autorisant le déploiement sur le territoire congolais des nouvelles étrangères sous prétexte de venir éradiquer les groupes armés.

‘’La NDSCI note avec déception que ces entrées dites officielles des troupes étrangères ne viennent qu’accentuer le problème au lieu de le réduire étant donné que la plupart de ces armées annoncées et attendues dans le cadre de cette force de la communauté des Etats d’Afrique de l’Est se trouvent déjà sur le sol congolais depuis plusieurs années soit directement ou indirectement en appui aux différents groupes armés crées, nourris et entretenus par ces mêmes pays…’’ ;déclare Jean-Chrysostome KIJANA, président national de la NDSCI.

Et d’insister :

’La NDSCI en appelle au sens de responsabilité des uns et des autres afin de préserver le Congo un et indivisible…La NDSCI réitère son soutien inconditionnel aux vaillantes forces armées de la RDC, seules capables de se sacrifier pour défendre le sol et l’intégrité  territoriale du pays de leurs ancêtres…’’

Par ailleurs, cette structure citoyenne se questionne l’attitude que l’armée burundaise pourrait prendre face aux groupes armés qualifiés par elle comme de « son obédience ».

Face à cela, la NDSCI craint qu’un « Kisangani bis »  se produise dans le Kivu avec la confrontation sur le sol congolais de deux armées étrangères au grand dam de la population congolaise.

Un contingent de l’armée burundaise est déployé dans l’est de la République démocratique du Congo depuis ce lundi 15 août 2022 pour traquer des groupes armés locaux et étrangers récalcitrants au processus de paix voulu par des chefs d’États de la Communauté des États d’Afrique de l’est (EAC), a annoncé dimanche l’armée congolaise.

Rédaction

About Author