ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

Grands-Lacs : Comment valoriser l’histoire commune et les valeurs culturelles entre les peuples ?

Lors de la conférence de presse ce vendredi 9 Décembre 2022 dans la ville de Bukavu, Chef-lieu de la province du Sud-Kivu, Bénévolencia Grands-Lacs a exposé les recommandations issues des différentes séances organisées avec pour but de valoriser l’histoire commune et les valeurs culturelles entre les peuples de la région de Grands-Lacs.

Contrairement à d’autres activités précédentes, cette séance de restitution précédant la communication à la presse, a été élargie aux autorités politico administratives et des acteurs de la société civile, des partenaires des ONG, des journalistes ainsi que des professeurs d’histoire.

Cela est possible en dépit du constat que la région n’a pas été seulement le terrain on se joue les conflits et violences comme le contexte actuel nous le fait croire.

‘’…il y aurait eu des temps de cohésion, de paix et de confiance mutuelle, quand les communautés se côtoyaient aisément dans différents domaines de leurs vies, notamment, il y avait des interactions sociales très fréquentes justifiées, les ressemblances dans divers domaines qui font penser qu’il ’y a eu des influences les uns sur les autres comme les langues locales, l’appellation de certaines localités, certaines traditions et approches culturelles…’’révèle monsieur KABAILAMIA WESSI Baudouin.

Le rôle important que joue la culture au niveau régional est d’utiliser l’art en véhiculant un message de la cohabitation pacifique :

‘’Les jeunes artistes de la Région de Grands-Lacs devraient proposer des œuvres artistiques qui insistent sur l’histoire commune et les valeurs culturelles partagées entre les peuples de la Région ; parce que « les arts vivent éternellement ». De ce fait, ils doivent orienter leurs talents vers les œuvres qui font la promotion de la consolidation de la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble dans la Région’’; insiste face à la presse Thomas LUSANGO, responsable de Delia Ndaro Culture.

Par ailleurs, décourager les attitudes et les comportements habituels dans les contentieux politiques de jouer le bouc-émissaire  plutôt que de se servir des valeurs culturelles partagées pour protéger et maintenir la cohésion sociale et la cohabitation pacifique malgré la complexité de l’environnement politico-sécuritaire, en organisant les événements suivants :

Stimuler les chercheurs et les académiciens de la Région des Grand-Lacs à faire des publications qui capitalisent sur l’histoire correcte de la Région des Grands-Lacs et valeurs culturelles positives qui sont partagées entre les populations de la Région. Ceci pour décourager et démystifier les fausses versions de l’histoire de la Région qui se propagent dans les communautés et qu’enfin l’histoire de la Région soit écrite par les habitants de la Région.

Les médias jouent un rôle prépondérant dans la consolidation de cette cohabitation entre peuples de la région de Grands-Lacs !

Il ressort des séances organisées par la Bénévolencia Grands Lacs dans le cadre du projet Collège Tour que les médias jouent un rôle indispensable pour la cohabitation pacifique entre peuples.

A cet effet, les services étatiques devront stimuler l’engagement des médias classiques, des médias en ligne, et les réseaux sociaux à contribuer efficacement à la promotion et à large vulgarisation de l’histoire et des valeurs culturelles communes des populations de la Région des Grands-Lacs. Ceci pour renforcer les connaissances, et pour contrecarrer les fausses thèses historiques qui se propagent dans le but de manipuler les populations de la Région et de servir les intérêts égoïstes des régimes en places et/ou des politiciens populistes.

Tout de même, au cours de cette séance qui s’est basée sur différentes activités réalisées par l’ONG La Benvolencia Grands-Lacs, la projection de l’hymne de Fraternité Régionale » qui est une chanson de cohésion et cohabitation pacifique produite par quatorze artistes venus du Rwanda, Burundi et de la RDC à l’occasion de l’édition du Festival Amani de l’année en cours,a été aussi un moment fort.

A noter qu’au courant de cette année, plusieurs activités ont été réalisées aussi bien avec les artistes qu’avec les étudiants autour des thématiques liées à la culture et aux valeurs historiques communes. Chaque activité a mis l’attention sur le rôle important que joue la culture au niveau régional, ainsi que sur les valeurs positives qui dominent l’histoire commune des peuples de la région.

L’ONG La Benevolencia exécute le projet « Media for Dialogue » (M4D) et lequel projet vise la stabilité et la coopération régionale en promouvant la cohésion sociale, l’instauration des relations de confiance et la cohabitation pacifique au sein des communautés transfrontalières au Burundi, au Rwanda et dans l’Ets de la R.D.Congo.

Par Jeannot KALENGA

About Author