ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

Processus de paix en RDC: Coup d’oeil sur le discours du Président national de Petits Chanteurs au congrès

Le Congrès National pour la Paix de Petits Chanteurs a été clôturé le dimanche 14 août 2022 à Bukavu.

Selon Prince Ermès BIGABWA, Président National de Petits Chanteurs a, dans son mot de clôture, indiqué que cet événement permet aux aux jeunes et aux autorités politico-administratives de sensibiliser sur la culture de la paix et la cohésion sociale.

Ci-dessous l’intégralité de son discours :

Avant tout, permettrez-moi de vous exprimer l’immense joie que j’éprouve en réunissant un nombre si important dans cette grande ville au nom d’un seul mot, la Paix.

Aujourd’hui plus que hier, la ville de Bukavu, se démarque encore en accueillant plus de 5000 jeunes venus des différents coins de la RDC en formant un seul Chœur pour « chanter la Paix » ; Ceci est un signe fort devant Dieu et devant les hommes.

Depuis plus de deux décennies, la République démocratique du Congo et précisément la partie Est est victime de multiples formes des massacres tueries et atrocités. Chaque jour qui passe, les statistiques des victimes des morts, des viols, des blessés, des déplacés ne font que croitre en vitesse de croisière.

Imaginez un parent qui sort le matin pour aller chercher pour les membres de sa famille, et à son retour il retrouve tout ravagé par les oppresseurs : champ dévasté, maison et biens calcinés, et plus grave encore, femme et enfants tous massacrés par les ennemis de la paix.

Imaginez avec moi le chagrin de ce père de famille !

Représentez-vous cet enfant jusant au milieu des cadavres décapités et qui suce le sein de sa mère décédée depuis plusieurs heures (Moment de silence)

Chers congressistes,

Celles-ci ne sont pas des histoires racontées mais ce sont des réalités que vivent le peuple congolais tous les jours.

Nous avons connu plusieurs massacres dans cette Province comme les massacres de

Kasika de 1998, celui de Kipupu en Territoire de Mwenga en juillet 2020, et j’en passe….

Nous ne saurons pas poursuivre à tracer ce tableau sombre de souffrance de nos populations, mais nous vous prions juste d’observer une minute de silence en hommages à tous ces innocents et victimes tués lâchement et sans raison. (Moment de silence observé)

Chers congressistes, cet événement national est un cadre qui réunit les jeunes de la

RDC avec les autorités politico-administratives et religieuses dans l’objectif de sensibiliser l’ensemble de congolais sur la culture de la paix et la cohésion sociale.

Nous devons comprendre que les jeunes sont des acteurs majeurs du changement d’une nation et c’est à travers ce genre d’activité que nous pouvons les amener à s’approprier et à s’engager au développement de ce pays.

– Son Excellence Mgr l’Archevêque de Bukavu,

– Son excellence Monsieur le Gouverneur de la Province du Sud-Kivu représenté,

– Monsieur le Président International de Petits Chanteurs,

– Révérend Abbé Aumônier National de Petits Chanteurs

– Révérend Abbé Aumônier Diocésain de Petits Chanteurs,

– Révérends Pères et Abbés,

– Mesdames et Messieurs parents de Petits Chanteurs,

– Messieurs les Directeurs des Chœurs,

– Chers Petits Chanteurs et Anciens Petits Chanteurs,

– Distingués invités à vos titres et qualités respectifs,

– Frères et Sœurs dans le Christ

Ces grandes assises accueillent différentes personnalités et autorités tant civiles, politiques que religieuses dont leur présence au milieu de nous est un signe de réconfort. Ça nous donne encore le courage d’aller de l’avant.

Aude r-delà nos appartenances ethniques, religieuses, culturelles et politiques, ce qui nous unit est plus grand que ce qui nous divise, la paix, l’unité.

Ces douces et tendres voix, cette harmonie sonore qui a résonné dans nos oreilles et nos cœurs aujourd’hui, marquent un pas dans ces champs événementiels que nous

vivons du jour au jour, parfois tortueux et tordu. Mais seul l’espoir nous guide.

La tenue de ce congrès à Bukavu et à Goma permettra les jeunes du pays à développer les mécanismes de vivre ensemble et cohabitation pacifique.

Comme nous l’avons lancé à Goma le vendredi à travers l’organisation des différentes activités, le Congrès national de Petits Chanteurs sera clôturé aujourd’hui par un concert de Gala en la salle de la Paroisse Mater Dei avec 5000FC comme frais de participation. Je vous invite donc à y participer afin de soutenir ce noble combat collectif.

Que vive la République démocratique du Congo !

Que vive la Province du Sud-Kivu !

Que vive le Mouvement de Petits Chanteurs !

Que Vive la Paix !

Nous disons et vous remercions !

Rédaction

About Author