ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

Société: L’AFEDEM, une des organisations non gouvernementales se démarquant dans le projet d’appui aux familles démunies

Formation à Walikale

L’Association sans but lucratif « Appui aux Femmes Démunies et Enfants Marginalisés » AFEDEM en sigle est une Organisation non gouvernementale nationale œuvrant dans le secteur de sécurité alimentaire et résilience Créée depuis  1999.

Avec pour vision  de promouvoir le bien-être des personnes et des familles démunies à travers les activités d’autopromotion, de production agropastorale, cette organisation se démarque dans l’exécution d’un projet dans le programme de résilience au Nord-Kivu dans le territoire de Walikale.

Sous l’impulsion de son coordinateur Christian ZIHINDULA et étant visible en territoire de Walikale, l’un des territoires cibles, AFEDEM collabore avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

Celles-ci s’impliquent dans la mise en œuvre du projet de « renforcement de la résilience socio-économique des petits exploitants agricoles et des populations vulnérables en République Démocratique du Congo » dans les provinces du Nord-Kivu et Sud-Kivu dans les domaines de la sécurité alimentaire, des moyens de subsistance; accès aux services sociaux de base.

 ‘’ Ce projet contribue également à la cohésion sociale dans les deux provinces et cela à travers les composantes notamment le renforcement des capacités de production et de transformation des produits agricoles pour accroitre la production, la disponibilité et l’accès aux denrées alimentaires ; l’assistance alimentaire pour la création d’actifs productifs pour les communautés ciblées ‘’; confie monsieur Floribert BASICHEZE, chef de projet de cette organisation.

A ces composantes, s’ajoutent l’appui aux services sociaux de base dont l’amélioration de l’accès aux services de nutrition et WASH), la structuration, le renforcement des capacités organisationnelles, techniques et matérielles des organisations paysannes dont les unions et les coopératives ; la cohésion sociale, la paix et la réconciliation et la réduction des inégalités entre les hommes et les femmes.

          Mesure de pérennisation des actions, un cheval de bataille de l’AFEDEM !

Dans le cadre de la pérennisation des acquis du programme, l’A fonde ses interventions auprès des 13000 ménages bénéficiaires enregistrés dans la plateforme SCOPE et structurés en 415 Organisations Paysannes (OP) et 37 Unions d’Organisations Paysannes (UOP).

Les activités de gestion post récolte et Commercialisation viseront à appuyer les 13000 ménages agricoles membres de 415 OP, 37 UOP suite à la pertinence des approches envisagées.

Il s’agit de faciliter la réduction du taux des pertes post récolte, l’amélioration de la qualité des produits agricoles après la récolte pour une plus-value marchande et l’amélioration de l’accès au marché pour augmentation de revenu des ménages.

Par ailleurs, ce projet de résilience pourra en nouveau soutenir les bénéficiaires dans le domaine de renforcement des capacités sur les thèmes des bonnes pratiques de gestion post récolte, la gestion des entrepôts, gestion des stocks; traitement contre les parasites des produits agricoles, la vente groupée, système de partage d’information sur le marché, établissement de lien avec les acheteurs potentiels, fourniture de matériel de maintien de bonnes pratiques de gestion poste récolte, de capacité organisationnelle/positionnement au marché par des produits compétitives et de qualité.

De la participation à la planification des activités en faveur des agriculteurs et membres des comités de gestion des coopératives :

L’Association sans but lucratif « Appui aux Femmes Démunies et Enfants Marginalisés » envisage participer aux activités prévues afin d’aider les agriculteurs ou petit exploitants agricoles particulièrement les femmes leaders membres des organisations Paysannes en sigle OPS ; de comprendre les principaux facteurs réduisant la qualité de leurs produits agricoles, de réduire au maximum les dégâts causés à ces produits au cours de la récolte, du transport, du séchage, du stockage après la récolte.

Face à cela, elle planifie et exécute un ensemble des formations visant à renforcer les capacités non seulement des membres des comités de gestions des Coopératives et Unions des Organisations Paysannes (UOP) cibles, mais aussi des producteurs individuels membres des organisations Paysannes (OPS.).

    L’objectivité dans le processus de sélection, un gage d’efficacité pendant l’exécution du projet :

L’efficacité nécessite que les femmes et filles soient pris avec tout le respect lié à l’intégrité à leur droit à la vie et à la dignité humaine et ne peuvent faire sujet d’aucune pratique humiliante mais plutôt qui soutienne leur « être femme ».

Un aspect privilégié par AFEDEM dans le rapport homme-femme durant le ciblage et l’enregistrement étant donné que cet aspect demeure encore mal assimilé et ou intégré par les acteurs tant au niveau local que provincial.

‘’AFEDEM renforcera la promotion de l’égalité des chances en créant des synergies intégratrices des dynamiques féminines, des jeunes de deux sexes entant que catégories vivant la marginalisation et discrimination négatives dont elles sont victimes dans la zone ‘’; révèle Floribert BASICHEZE.

De la période allant  du 24 nombre au 9 décembre, une formation a été organisée par l’A dans sept groupements du territoire de Walikale dans la province du Nord-Kivu à savoir Bakusu, Bakano, Luberike, Banabangi, Utunda, Bafuna et Wassa.

L’objectif de cette séance de trois jours était d’assurer la formation des formateurs de quatre représentants par OPS pour 415 OPS. Les thèmes  sont liés à la gestion et réduction de pertes après récolte.

Par Jeannot KALENGA

About Author