ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

Société : Marie Misukyo, une des figures de proue du féminisme en RDC

La République Démocratique du Congo est ravagée par plusieurs années d’instabilité et de conflit. Les femmes vivant en milieu rural sont confrontées à de multiples difficultés, mais aussi désavantagées par rapport aux hommes, cependant Marie Misukyo s’est levée pour mettre fin à certaines divergences concernant la femme congolaise.

 Directrice exécutive de Solidarité des femmes de Fizi pour le Bien-être Familial “SOFIBEF” depuis plus de 5 ans, madame Marie Misukyo s’est fixé pour mission de se mettre dans la peau de celles qui sont sans voix et plaider en leur faveur pour que la femme congolaise retrouve sa véritable place dans la société.

A en croire Marie Misukyo, il est temps que le taux soit élevé avec l’appui de la masse féminine :  

“Nous avons intercédé pour la cause de la femme et la fille au sein de la Société civile et si aujourd’hui la population juge bon que j’aille plaider maintenant à l’Assemblée Nationale ou provinciale, je suis d’accord, car ce sont leurs voix qui peuvent m’amener là-bas et plaider pour la bonne cause.”

 Et d’ajouter :

“Les partis politiques doivent mettre en place les mesures pour que les femmes soient motivées. Ils doivent vulgariser leur projet de société et sensibiliser les femmes à entrer dans la politique ”

Dans la politique congolaise la marche est encore longue, le tout dernier gouvernement de l’Union sacrée, dirigé par Jean-Michel SAMA LUKONDE compte 56 membres dont 15 femmes ; soit environ 27 %. La présence féminine connait ainsi une augmentation de 7% par rapport au cabinet sortant le gouvernement Ilunga Ilunkamba comptait à sa nomination 66 ministres, dont 13 femmes ; soit environ 20%.

Par Jordan NGOY

About Author