ECHO DE L'UNITE

Unité dans la diversité d'opinions

Sud-kivu : 433 personnes bénéficiaires des kits de réinsertion socio-économique

C’est au total quatre cent trente trois personnes désœuvrées ont bénéficié chacune d’un kit de réinsertion socio-économique.

Ce kit est constitué d’ une machine à coudre, pagne et plusieurs autres accessoires.

C’est la retombée du projet de résilience communautaire en éducation formelle et non formelle à produits des fruits en sa deuxième cohorte de distribution des kits aux enfants et jeunes adolescents ayant participés à la formation en coupe et couture dans trois territoires cibles du Sud-Kivu.

Des territoires concernés sont entre autres Walungu ,Uvira et Mwenga.

Selon notre source, à Walungu,cent bénéficiaires ont été enregistrés dont 25 à Walungu centre, 35 à Mulamba et 40 à Kamanyola.

En territoire de Mwenga, 192 candidats ont également bénéficié desdits kits dont 81 sur l’axe Kasika et 111 sur l’axe Mwenga centre.

Outre, dans la plaine de la Ruzizi en territoire d’Uvira, 141 enfants et jeunes adolescents ont reçu depuis samedi 30 juillet dernier leurs kits dans quatres sites dont à Kabunambo 26, 35 à Runingu. en date du mercredi 03 août, 18 candidats ont reçu les leurs à Luvungi et 62 à Sange.

Pour monsieur Emmanuel Tshibangu, ayant dans ses attributions l’éducation à l’UNICEF/Sud-Kivu, ce projet cible des enfants et jeunes adolescents vulnérables, démunis et qui se retrouvent en dehors de l’école comme les orphelins, les personnes vivants avec handicap pour ne citer que cela.

Celui-ci dit apprécier le comportement affiché par les communautés accueillant les bénéficiaires jadis désœuvrés et qui,dores et déjà, deviennent autonomes .

Quatre ministères interviennent dans ledit projet à savoir celui de l’Enseignement Primaire Supérieur et Technique, des affaires sociales, de la jeunesse et celui de la formation professionnelle et métiers.

Un accompagnement indéfectible au projet de résilience communautaire en éducation formelle et non formelle pour l’auto prise en charge des démunis dans leurs entités respectives est promis par les autorités locales.

Par Jeannot Kalenga,journaliste et membre Rjae

About Author